Vingt-cinquième anniversaire – Wicca: The Old Religion in the New Age

de Vivianne Crowley
Wicca, a comprehensive guide to the old
Voilà vingt-cinq ans ce mois-ci, que mon livre Wicca – the old religion in the new age sortait. Depuis ce moment, Wicca a été encore publié avec deux sous-titres différents et traduit en allemand, espagnol, hollandais, norvégien et italien, avec beaucoup d’autres traductions en cours. Maintenant, un quart de siècle après, on peut réfléchir sur comment un chemin spirituel comme la Wicca est en train d’évoluer.

Un « livre de troisième génération »

La première génération de livres sur la religion de la sorcellerie a inspiré la Wicca contemporaine, aujourd’hui pratiquée par beaucoup de gens. Les textes de Charles Leland, Margaret Murray et Gerald Gardner indiquent un désir du retour des anciens Dieux. Sans ces pionniers, la Wicca n’aurait pas existé dans sa forme moderne.
Dans les années 1970 et 1980 la deuxième génération d’auteurs, comme Doreen Valiente, Stewart et Janet Farrar, a développé les rituels de la Wicca et ses pratiques, et a donné aux gens la connaissance qui permet de pratiquer l’Art en solitaire.
Depuis 1979 – et pendant les vingt années qui ont suivi – beaucoup de livres ont été écrits par une troisième génération qui a porté l’Art sur de nouveaux chemins. La vision féministe et centrée sur la terre de Starhawk dans The Spiral Dance: A Rebirth of the Ancient Religion of the Great Goddess a inspiré les activistes écologiques et les sorcières féministes. La Wicca de Scott Cunningham a été d’inspiration pour ceux qui ne pouvaient ou ne voulaient pas appartenir à un groupe. Mon livre Wicca se base sur mon expérience dans la psychologie jungienne pour montrer comment la Wicca initiatique peut être un chemin de croissance spirituelle et de transformation personnelle.

Wicca et transformation spirituelle

Quand j’ai écrit Wicca, j’était déjà sur le chemin depuis 15 ans. Pendant ce temps j’ai vu comment la Wicca peut transformer les gens. Bien de nombreuses évolutions – que j’ai pu observer quand les gens parcouraient le chemin initiatique – étaient celles qui se manifestaient à travers le voyage intérieur que Carl Gustav Jung appelait « individuation ». En exposant notre monde intérieur aux Dieux et à ceux qui partagent le chemin spirituel avec nous, on en sort transformé. Ce n’est pas une question de quelques années, mais un processus d’une vie entière, que la Wicca initiatique peut – dans le meilleur des cas – encourager, soutenir et favoriser. Le but de ce voyage est celui de la Grande Œuvre – la transformation du « moi » comme point de départ pour la transformation de l’humanité; si les individus ne changent pas, alors la société ne peut pas évoluer. Notre but est de grandir plus près des Dieux, de se déplacer d’un engagement égocentrique avec le monde pour nos seuls buts, à un recentrement qui nous détache de nos préoccupations personnelles et qui nous permet de voir le monde d’une perspective plus large, profonde et à long terme.

La Wicca n’est pas parfaite

La Wicca est pratiquée par des êtres humains imparfaits et on est donc susceptibles des mêmes défauts des autres traditions spirituelles. La Wicca est quand même différente des autres. Elle est pratiquée par des femmes et des hommes sur le même niveau. Il ne s’agit pas de rechercher le bien-être économique, le pouvoir absolu,ou de créer une structure d’une leadership rémunérée avec ses adeptes. Elle est pratiquée avant tout dans les maisons et dans les cours, dans les forêts et les parcs. Au cœur de sa structure il y a de petits groupes, avec tous les défis et besoins que l’adhésion apporte à une petite communauté. Malgré la fragilité de sa structure et l’évolution des formes de la Wicca – déplacée à l’étranger et plus ouverte – la tradition initiatique, comme elle a été révélée par Gerald Gardner, a survécu et prospéré. Elle a évolué sur son chemin. J’aime souvent comparer la Wicca à une vigne. Dans chaque pays dans lequel on plante une vigne, le vin qu’elle produit prend l’arôme du sol de la région. Cependant, dans tous les pays où elle s’est développée – Royaume-Uni, Amérique, Canada, Pays-Bas, Allemagne, Scandinavie, Belgique, Italie, Pologne, Australie, et beaucoup d’autres encore – la Wicca initiatique est restée manifestement la même. Les liens entre les wiccans dans les différents pays se sont renforcés au fil des années. Internet et les voyages économiques ont élargi et renforcé ce qui était déjà une communauté internationale. Aux réunions de la communauté en Europe, nous ne recevons pas que des salutations en anglais, mais aussi en hollandais, norvégien, allemand, polonais, tchèque, irlandais, espagnol, italien et russe… Chaque année la liste des langues s’allonge.
WICCA die halte religion

Est-ce que la Wicca survivra et croîtra?

La Wicca est-elle le dernier épanouissement de l’Âge des Poissons, un désir romantique d’un passé mystérieux et qui est en train disparaître? Ou bien est-elle une religion naturelle pour un âge postmoderne dans laquelle le féminin, l’individualité, la différence, l’autonomie personnelle, l’acceptation du corps et de ses nécessités, et un empressement à accepter de différentes interprétations du Divin, se trouvent côte à côte?
C’est ce que j’ai écrit à la fin de Wicca et que je trouve encore vrai:

Au fond des recoins de l’être humain, Notre Seigneur le Cornu a attendu à travers les siècles jusqu’au moment où il fallait qu’il revienne. Alors il démonta du chêne au centre de la forêt son cor de chasse qui n’a pas été joué depuis des milliers d’années, et il en joua trois fois. Il réveilla la Déesse de son sommeil rêveur et elle prononça d’une voix d’harpe d’argent « La Charge d’Arianrhod » en disant:
Je suis Arianrhod du château en spiral près de la mer argentée,
Je suis la dernière de ma race,
sans début et sans fin,
car avant que tout temps et changement commença,
ma mère la Déesse des Etoiles coucha avec le Seigneur de l’Obscurité
et je fus conçue.
Je suis au-delà du son et de la vue,
Je ne peut pas être touchée,
Je suis Celle qui demeure derrière le voile de la matière.
On me demande si j’existe,
et moi je répond que j’existe et que je n’existe pas;
mais à la fin des cycles et des saisons,
que certains nomment Mort,
mais que ceux qui ont soulevé mon voile nomment Vie,
aux rives de la Mer du Temps vous me trouverez,
ma tête tournée vers le vent,
en me promenant près des ondes des éons et en attendant,
votre arrivée et votre départ.
En réalité j’étais, je suis et je serai,
quand tout le reste s’efface de votre mémoire,
je suis quelques chose que vous possédez,
et quelques chose que vous cherchez,
e suis la question et la réponse;
je suis celle qui lie et celle qui libère;
je suis le début des choses; je suis la fin;
cherchez-moi et connaissez-moi, car je suis Elle.
La Déesse et le Dieu Cornu se sont réveillés de leur sommeil et appellent leur adorateurs, de l’Est au Sud, de l’Ouest au Nord, en chuchotant dans les rêves de ceux qui les aiment: «Cherche-nous, trouve-nous, connaisse-nous; parcoure le chemin qui se trouve entre les mondes»
poteriwicca
Wicca est disponible dans les librairies ésotériques et chez les distributeurs en ligne:
Amazon France: Wicca by Vivianne Crowley
(Traduction de V.F. Voxifera)

2 réflexions sur “Vingt-cinquième anniversaire – Wicca: The Old Religion in the New Age

  1. Pingback: Silver Anniversary – Wicca: The Old Religion in the New Age

  2. Happy new Witch’s Year !!! With all my love . « Blessed be » . I translated in French « Paganism » -Thorsons First Directions – A great and beautiful Book . I hope sincerly that Wicca involve in France in the near future ……

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s