L’adoration d’Isis

de Dion Fortune

isis

Tous les dieux sont un Dieu et toutes les déesses sont une Déesse et il y a un seul Initiateur.
Au début seulement l’espace et les ténèbres et l’immortalité existaient, et ils étaient plus anciens que le temps et oublieux des dieux. Le mouvement naquit dans l’espace: ceci fut le début.
Cette mer d’espace infini fut l’origine de tous les êtres. En elle la vie est née comme une onde en furie dans une mer silencieuse et tout retournera en elle quand la nuit des dieux tombera. Cela est la Grande Mer, Marah, l’Amer, la Grande Mère. À cause de l’inertie de l’espace qui précède le mouvement une onde en furie arriva, que le Savant appelle le Principe Passif en Nature et on la considère comme de l’Eau, ou Espace qui Coule. Mais dans l’espace il n’y a rien qui coule jusqu’à ce que la puissance bouge, et cette puissance est le Principe Actif de la Création. Toutes les choses participent de la nature du Principe Actif et Passif et on en parlera après.
Trois fois grand Hermès sculpté sur la Table d’Emeraude « Ce qui est en haut est comme ce qui est en bas ». Sur la terre on voit l’image réfléchie du jeu des principes célestes dans les actions des êtres humains. Dans sa passivité la vierge était aussi primordiale que l’espace avant l’arrivée des marées. Le mâle est celui qui donne la vie. Elle et lui jouent, dans la construction de la vie, le rôle passif et le rôle actif respectivement. Par lui, elle est rendue creative et fertile, mais le bebe est à elle, et lui, malgré son rôle de donneur de vie, passe restant les mains vides; il donne soi-même et il ne reste rien qui lui appartienne et il est simplement époux.
Sa vie est dans les mains d’elle: sa vie qui fut, qui est et qui sera. Et donc il devrait adorer le Principe Passif puisque sans elle il n’existerait pas. Il ne sait pas combien il a besoin d’elle dans tous les chemins de la vie.
Elle est la Grande Déesse.
Tous les dieux sont un Dieu et toutes les déesses sont une Déesse, et il y a un seul Initiateur.
Elle est appelée par des noms différents, mais pour tout le monde elle est la Grande Déesse, espace et terre et eau. Sous la forme d’espace elle est appelée Rhéa, la mère des dieux qui ont créée les dieux et qui est plus ancienne que le temps; elle est la matrice de la matière, la substance-racine de toute l’existence, indifférenciée, pure. Elle est aussi Binah, la Mère Supérieure, qui reçoit Chokmah, le Père Supérieur. Elle donne la forme à la force sans forme grâce à laquelle elle peut construire, et elle apporte la mort aussi puisque tout ce qui a une forme doit mourir de consomption pour pouvoir resurgir à une vie plus pleine. Tout ce qui nait doit mourir, mais tout ce qui meurt doit renaitre. Voilà pourquoi elle est appelée Marah, c’est-à-dire l’amère, Notre Dame de la Douleur, puisqu’elle apporte la mort. Et elle est également appelée Gea, puisqu’elle est la terre plus ancienne, la première formée depuis l’informe. Elle est tout cela, et tout est vu en elle, et quelle que la nature soit, tout doit répondre à elle et elle la domine. Ses saisons sont les saisons, ses chemins sont les chemins et ceux qui en connaissent un, ont la connaissance des autres. Tout ce qui nait du néant, c’est elle qui le donne; tout ce qui plonge dans le néant, c’est elle qui le reçoit. Elle est la Grande Mère depuis laquelle la vie nait, et à laquelle tout doit retourner à la fin du temps.
En lui on plonge dans le sommeil en sombrant dans l’abime primordial, en retournant aux choses oubliées avant que le temps ne fut; et l’âme est renouvelée en touchant la Grande Mère. Ceux qui ne peuvent pas retourner au primordial n’ont pas de racines dans la vie, mais ils fanent comme de l’herbe. Ceux-ci sont les morts vivants, les orphelins de la Grande Mère.
Fille de la Grande Mère elle est Perséphone, Reine des Enfers, celle qui tient les royaumes du sommeil et de la mort. Sous la forme de la Reine des Ténèbres les hommes adorent celle qui est Une. Egalement, elle est Aphrodite. Et en cela il est contenu un grand mystère, puisqu’il est prescrit que personne ne peut comprendre l’une sans avoir compris l’autre.
Dans la Mort, les êtres humains vont à elle en traversant la fleuve des ombres, et elle est celle qui tient leur âme jusqu’à l’aube. Mais il y a aussi une mort dans la vie, et de même elle conduit à la renaissance. O hommes, pourquoi craint-on la Reine de Ténèbres? Elle est la rénovatrice. Après le sommeil on se sent reposé, après la mort on se sent ressuscité. Dans l’étreinte de Perséphone les hommes ressuscitent en puissance.
Puisqu’il arrive un moment tournant depuis lequel l’âme retourne à Perséphone. L’âme retombe dans l’utérus du temps et les êtres humains redeviennent comme les non-nés. Ils rentrent le royaume sur lequel Perséphone domine comme Reine et, rendus négatifs, ils attendent la vie.
Et la Reine des Enfers descend sur eux comme une épouse et ils sont rendus fertiles pour la vie, et ils poursuivent animés par la touche de la Reine des royaumes du sommeil qui les a rendus puissants.
Et bien que la Reine des Enfers soit la fille de la Grande Mère, ainsi de la Grande Mer, elle nait Aphrodite dorée, celle qui donne l’amour. Et même Aphrodite est Isis sous une forme différente.
Elle est celle qui réveille. Ce qui est latent elle le rend puissant. C’est l’attraction de l’espace extérieur qui rend le centre manifeste. Ce qui est le centre, l’omnipotente, attend et souffre incapable de déborder et de couler pour se manifester jusqu’à ce que l’attraction de l’espace extérieur l’attire à soi.
L’Equilibre se fixe dans l’inertie jusqu’à ce que l’espace extérieur le bouleverse et le Dieu omnipotente le verse pour satisfaire la soif d’espace. Ces vérités sont étranges et profondes; et elles sont vraiment les clefs de la vie des hommes et des femmes, ignorées par ceux qui n’adorent pas les Grandes Déesses.
Aphrodite Dorée ne nous apparaît pas comme la vierge, la victime, mais comme Celle qui Réveille, la Désireuse. Elle appelle sous la forme d’espace extérieur et le Seule Dieu commence la cour. Elle réveille en lui le désir et les mondes sont créés. Voilà, elle est Celle qui Réveille.
Ce qui est puissant à l’extérieur est latent à l’intérieur et attend Celle qui Réveille, incapable de déborder jusqu’à ce qu’il reçoit sa touche; et il souffre jusqu’à ce que la Grande Déesse change le latent en puissant. Elle est bien puissante Aphrodite d’Or qui réveille la virilité! Notre Dame est aussi la Lune, que certains appellent Selene, tandis que les savants l’appellent Levanah, puisque en cela il est contenu le nombre des ses noms. Elle est la dominatrice des ondes de flux et reflux et les eaux de la Grande Mer obéissent à Elle, et ainsi font les eaux des toutes les mers de la terre, et elle domine la nature des femmes. Et de même il y a, dans les âmes des humains, un flux et un reflux des marées de la vie que personne, sauf le savant, ne peut connaître.
Et au dessus de ces flux et reflux la Grande Déesse préside dans son aspect de lune. Et pendent qu’elle passe du lever au coucher, ainsi elle répond à ces marées qui arrive sous elle. Elle surgit de la mer comme étoile du soir et les eaux de la terre montent; elle disparaît comme Lune dans l’océan occidental et les eaux refluent dans le ventre de la terre et elles restent immobiles dans ce grand lac des ténèbres dans lequel la lune et les étoiles se mirent. Tous ceux qui restent immobiles comme le lac noir souterrain de Perséphone peuvent voir les marées du Non-Vu bouger là-bas et ils connaitront toute chose, c’est pour cela que la Lune est aussi considérée comme celle qui donne les Visions.
Mais toutes ces choses sont une chose. Toutes ces déesses sont une déesse et on l’appelle Isis, la Toute-femme dans laquelle on retrouve toutes les choses: Vierge et désireuse aussi, qui donne la vie et qui apporte la mort. Elle est la cause la création puisqu’elle réveille le désir du Père de tous et par son amour il crée. C’est pour cela que le savant appelle toutes les femmes Isis.
Et elle comme la Grande Mer lui ordonne de retourner, de se plonger dans ses abimes, de se consommer et de dormir dans l’oubli. C’est elle qui comme Isis le réveille par ses baisers dans les ténèbres et il sort dans le jour, omnipotent comme Osiris. C’est elle qui surgit de la mer comme une étoile et elle l’appelle pour qu’il sorte; et il lui répond, et la terre devient verte par le grain. Elle est toutes ces choses et bien d’autres encore, et elle change en passant de l’une à l’autre comme les marées de la lune, et les besoins de l’âme des hommes répondent à ses ordres.
À l’extérieur il est le mâle, le seigneur, celui qui donne la vie. À l’intérieur, il prend la vie depuis ses mains quand elle se penche sur lui agenouillé. Pour cela il devrait l’adorer, la Grande Déesse, puisque sans elle il n’y aurait pas de vie pour lui, et chaque femme est sa prêtresse. Dans le visage de toutes les femmes qu’il recherche les traits de la déesse, qu’il observe ses phases à travers le flux et le reflux des marées à la quelle son âme répond; qu’il attende son appel comme il faut, en souffrant dans la stérilité.
Chaque femme est prêtresse de la déesse. Elle est la puissante reine de l’au-delà dont les baisers magnétisent et donnent la vie. À l’intérieur elle est omnipotente, elle fertilise, et rend le mâle capable de créer, puisque sans désir la vie ne se transmet pas.
C’est son appel dans les ténèbres qui réveille: puisque à son intérieur le mâle est inerte. Il ne surgit pas par sa propre vie, mais par son désir. Jusqu’à ce que sa main le touche, il est comme un mort dans le royaume des ombres, c’est la mort qui vive.
O filles d’Isis, adorez la déesse et en son nom faites l’appel qui réveille et réjouit. Ainsi soyez bénies par la déesse et réjouissez de la plénitude de la vie.
L’ancien savant voit toutes les choses créées comme ornement lumineux du Créateur et dans les voies de la Nature découvre les voies du Seigneur, et il adore Dieu rendu manifeste dans la Nature en disant: « La Nature est le Dieu rendu manifeste, donc que la Nature soit en moi comme manifestation de Dieu ».
Isis est toutes les femmes et toutes les femmes sont Isis. Osiris est tous les hommes et tous les hommes sont Osiris. Isis est tout ce qui est négatif, réceptif et latent. Osiris est tout ce qui est dynamique et puissant. Ce qui est puissant à l’extérieur est latent à l’intérieur. Pour cela Isis est Perséphone et Aphrodite et Osiris, le donneur de vie, est également le Seigneur du royaume de la mort. Celle-ci est la loi des polarités alternatives, et le savant la connait.
L’homme ne doit pas être toujours puissant, mais il devrait être latent entre les bras de Perséphone, en se rendant. Puis celle qui était noire et froide comme l’immense espace avant la parole Créatrice est élue reine de l’autre monde, couronné par sa reddition et ses baisers deviennent puissants dur ses lèvres. Réveillé par ces baisers, il se lève et il est omnipotente, et le désir qui est en lui attire Aphrodite vers lui. Mais sans le baiser de Perséphone il dormirait dans les Enfers pour toujours.
Et elle qui est prêtresse d’Isis règne sur les subtiles, intimes passions du coeur des hommes comme Levanah, la lune. Et Perséphone l’attire en bas dans le royaume des ténèbres pour qu’il puisse devenir négatif, réceptif; comme Aphrodite le réveille à la lumière et à la vie. Elle répond par ses phases changeantes aux nécessités de sa vie secrète et lui, comblé par elle, est rendu glorieux en sa force.
Et elle qui ainsi l’appelle, ainsi le réveille et ainsi répond, est comblée par la plénitude de la vie et elle est la bien-aimée de la déesse.

Traduction de Valentina Voxifera 

3 réflexions sur “L’adoration d’Isis

  1. Pas mal de passages furent empruntés à ce texte pour créer le rituel d’Aset dans la Lumière sur le Royaume d’Alexandre Moryason. Un grand merci pour votre travail de traduction.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s